30 NovOndes scalaires, la symphonie de l’Univers

Les ondes scalaires, la symphonie de l’Univers

Les ondes scalaires, la symphonie de l’Univers

La physique quantique a ouvert des perspectives considérables sur le fonctionnement intime de la matière et donc, de l’Univers. Mais si les particules quantiques réagissent instantanément, individuellement et indépendamment de la distance, elles ne permettent pas la transmission de messages. À la différence des ondes scalaires.

Ondes scalaires : de quoi s’agit-il ?

Une onde scalaire est une onde qui se déplace de manière longitudinale (comme un projectile), à l’inverse des ondes de type électromagnétique comme les ondes radio ou la lumière visible qui sont transversales (comme les ronds dans l’eau). Une onde scalaire se propage à vitesse variable (inférieure, égale ou supérieure à la vitesse de la lumière) formant une spirale ou un vortex et non des vagues comme la lumière (cf. l’expérience des fentes de Young). Il peut s’agir d’une onde mécanique (sons), électrique, magnétique ou encore mentale comme le précise le Dr. Hervé Janecek, un biologiste et nutritionniste travaillant sur les applications thérapeutiques des ondes scalaires.

Notons également que lorsqu’elles dépassent la vitesse de la lumière, les ondes scalaires peuvent traverser une cage de Faraday contrairement aux ondes hertziennes. C’est « l’effet tunnel ». « L’effet tunnel, cela revient à dire que le rayonnement troue les atomes et la matière : une onde électromagnétique court à la surface de la terre, par exemple, alors qu’une onde scalaire va la traverser », explique Hervé Janecek.

Ondes scalaires : d’où proviennent-elles ?

De tout l’Univers ! Elles seraient en grande partie émises par le soleil/cosmos via les neutrinos comme le suggère le Pr. Konstantin Meyl, ingénieur et physicien des champs à l’université de Stuttgart, auteur de Neutrinopower. Saviez-vous d’ailleurs qu’à chaque seconde, 60 ou 65 milliards de neutrinos traversent chaque centimètre carré de votre peau avant d’être métabolisés dans vos cellules par les mitochondries ? Mais ce n’est pas tout car les êtres humains, les animaux, les végétaux et les roches émettent aussi des ondes scalaires… À ce titre, « Les ondes mentales, c’est-à-dire émises et reçues par le cerveau, ont les caractéristiques des ondes scalaires », rappelle le Dr. Janecek. Cela fait réfléchir…

Ajoutons qu’une onde scalaire a besoin à la fois d’un émetteur et d’un récepteur pour exister. Le soleil et la terre forment par exemple un couple d’émetteur-récepteur. « L’homme et tout être vivant sont alors récepteurs secondaires vis-à-vis du soleil et du cosmos (émetteurs) et de la terre (réceptrice primaire) », signale Hervé Janecek. L’onde initiale est d’ailleurs renforcée par les ondes en résonnance avec elle qui sont présentes dans l’environnement. C’est un peu comme un effet d’écho à l’envers puisque l’onde source, loin de perdre de sa force, s’enrichit des ondes scalaires similaires qu’elle rencontre. C’est de « l’énergie libre ».

Ondes scalaires : à quoi servent-elles ?

Les ondes scalaires permettent à l’information de circuler dans tout l’Univers ! Elles constituent une sorte de symphonie énergétique et informationnelle subtile qui imprègne et met en relation tous les éléments du grand puzzle cosmique. Cette connectivité entre les différents « objets » de l’Univers peut d’ailleurs s’avérer simultanée et non locale (indépendante de la distance).

D’ailleurs, les ondes scalaires seraient à la base de la communication cellulaire si l’on en croit Hervé Janecek. « Les antennes complexes que sont l’ADN et les protéines ont une structure manifestement adaptée à l’émission et à la réception d’ondes scalaires » : une structure en forme de spirale ou d’hélice.

C’est dans cette perspective que les ondes scalaires constitueraient le chaînon manquant entre l’infiniment petit et la réalité physique que nous connaissons. Dans notre vie quotidienne, nous pouvons garder ces éléments à l’esprit pour nourrir l’idée que nous sommes tous connectés. Et si les ondes émises par le cerveau sont des ondes scalaires, on comprend d’autant plus la nécessité de surveiller ses pensées pour vivre au mieux. L’Univers a des oreilles…

À lire aussi :

Les mystères de la guérison

L’exposition à la radioactivité augmente en avion !

Loi de l’attraction : comment en tirer parti ?

Physique quantique : ce qu’elle nous apprend sur la réalité

 

2 Responses to “Ondes scalaires, la symphonie de l’Univers”

  1. TOPIN dit :

    Bonjour,

    Utilisez-vous la thérapie par ondes scalaires et dans ce cas quels sont vos résultats.
    MERCI

  2. Cécile Caccamo dit :

    Bonjour,

    Non mais si vous avez un témoignage à faire partager, je suis preneuse. 🙂

    Bonne soirée.

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Leave a Reply

*