01 OctL’homme qui murmurait à l’oreille des plantes

Chou et mais geants

Chou et maïs géants

Des choux de 45 kilos, du maïs atteignant 5 mètres de haut, des blettes d’ 1,50 m de long… On se croirait dans un film de science fiction et pourtant, il s’agit du quotidien d’un agriculteur mexicain, don José Carmen Garcia Martinez. Son secret : parler aux plantes !

Des légumes géants plus vrais que nature

150 tonnes d’oignons par hectare contre 16 tonnes en moyenne, des betteraves de 7 kilos, 7 à 8 courges par pied contre 1 ou 2 en temps normal… Ces chiffres sont d’autant plus étonnants que don José Carmen utilise très peu d’engrais chimiques (700 g par hectare contre 500 kg par an en agriculture intensive) et aucun pesticide. Et dans la vallée de Santiago, au Mexique, il a même réussi à faire pousser des légumes sur des terres salées…

Ces résultats surnaturels n’ont pas tardé à attirer l’attention d’agronomes, de chimistes et d’ingénieurs. L’université d’agronomie de Chapingo au Mexique a mené une étude sur le sujet supervisée par le professeur Nicolas Cerda, spécialiste des sols. Il a comparé les résultats obtenus par l’agriculteur à ceux obtenus par l’université sur des terrains proches.

Des ingénieurs du Ministère de l’agriculture mexicain ont analysé l’eau, les légumes, les semences et les terres de don José Carmen. Mais aucun signe particulier ne fut décelé. Les ingénieurs proposèrent donc à l’agriculteur de cultiver des légumes en suivant sa méthode dans un autre endroit : la vallée de Tamaulipas. Et la terre, bien qu’étant très différente de celle dont il avait l’habitude, donna… les mêmes résultats !

Alors, comment faire pousser des légumes géants et obtenir des rendements supérieurs à ceux de l’agriculture intensive sans utiliser le moindre pesticide ?

Le secret de l’agriculteur 

Don José Carmen révèle son secret à un journaliste péruvien, Yvo Perez Barreto, dans un livre et un documentaire intitulés L’Homme qui parle avec les plantes (éditions Clair de terre, 2009). Pour cet agriculteur hors du commun, les plantes sont des êtres sensibles dotés d’une forme d’intelligence qu’il convient de traiter comme tels : « Les plantes ont une vie comme n’importe quelle personne, n’importe quel animal, n’importe quelle chose. Il faut apprendre à les connaître, les traiter avec douceur, elles le comprennent, elles savent. » Les engrais chimiques « brûlent » la terre donc pour nourrir vraiment les plantes, mieux vaut leur parler et surtout, les écouter ! Ce sont elles qui nous donnent des indications pour les cultiver. Don José Carmen confie d’ailleurs qu’il se lève parfois la nuit pour arroser ses petites protégées quand il les « sent » assoiffées…

C’est cette méthode du cœur que l’agriculteur applique depuis les années 1970. Au début, il s’est même mis à parler à une terre qui ne voulait rien produire. Et ça a marché ! Don José Carmen aime ses plantes et elles le lui rendent bien. C’est d’ailleurs cette communication non violente, cette écoute fine des besoins des plantes qui lui permet d’obtenir des rendements exceptionnels.

Un nouveau modèle agricole durable

L’extraordinaire histoire de don José Carmen ébranle bon nombre de croyances sur l’efficacité de l’agriculture « moderne ». La méthode de l’agriculteur porte ses fruits car elle rompt avec la logique occidentale de domination de l’homme sur la nature. Ici c’est l’énergie de coopération qui prévaut et cela sous-entend que nous sommes tous au même niveau… Considérer les plantes comme des êtres à part entière implique de croire que nous sommes tous connectés. Minéral, animal, végétal, humain : nous sommes tous des pièces de ce grand puzzle cosmique qu’on appelle l’Univers.

Et par son amour pour les plantes, don José Carmen apporte une solution magnifique aux problèmes posés par l’agriculture intensive : pollution des sols et des nappes phréatiques, destruction de la biodiversité, etc. Certains feraient bien d’en prendre de la graine…

Merci à don José Carmen pour cette belle déclaration d’amour à la terre. Une révolution agricole est en marche.

Ça vous donne des idées pour votre potager ?

À lire aussi :

Communiquer avec les animaux… par la musique !

Le message caché de l’eau

 

2 Responses to “L’homme qui murmurait à l’oreille des plantes”

  1. audrey dit :

    Ah, il sont forts ces Mexicains! ^^
    Il ne me reste plus qu’à parler à mes géraniums! lol

  2. malou dit :

    Plus d’informations sur http://www.magique-trotter.com

    Chers amis:
    Après « L’Homme qui Parle avec les Plantes » je viens de finir un deuxième film sur notre fameux agriculteur… Car il ne fait pas que multiplier la production avec ses légumes géants, il sait aussi faire tomber la pluie dans des terres arides, en utilisant les méthodes des anciens Mexicains, décrites dans les codex Mayas qu’il a réussi à déchiffrer.
    Ces techniques ne constituent, ni visions futuristes, ni un idéal romantique. Les exploits de Don José Carmen sont bien réels et visibles dans un film que nous avons réalisé: « Pluie Maya sur l’Andalousie »

    Provoquer la pluie dans les déserts est un rêve très réaliste que José Carmen nous propose.
    En 1995 une grave sécheresse frappait l’Andalousie depuis presque 6 ans : des champs brûlés par le soleil, des restrictions d’eau sévères pour la consommation journalière etc… Je me suis dit, que peut-être Don José Carmen pourrait résoudre cette infortune en faisant pleuvoir, et en même temps ce serait une épreuve de la véracité de ses compétences … En Joignant des efforts, avec quelques amis nous réussissons à le faire venir en Espagne et tout de suite avec l’appui d’un groupe d’agriculteurs écologiques de l’Andalousie dont Arnaud Apoteker de “Green Peace” m’avait donné les adresses. Nous aidons Jose Carmen à « planter » si on peut dire ainsi, “un circuit de 7 points énergétiques”. Le fait est, que le même jour où nous avons terminé, il s’est mis à pleuvoir dans toute l’Andalousie. Cela peut être une coïncidence, mais après 6 ans de sécheresse c’était quand même une coïncidence extraordinaire… J’ai filmé toute cette aventure hors du commun…

    Faire pleuvoir!

    Est-il possible d’imaginer les bénéfices incalculables que cela représenterait !

    Vous pouvez trouver ce film, comme tous mes autres documentaires et mes livres sur mon site officiel:
    magique-trotter.com

    Yvo Perez Barreto.

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Leave a Reply

*