22 AugL’exposition à la radioactivité augmente en avion !

 

Exposition a la radioactivite du rayonnement cosmique en avion

Exposition à la radioactivité du rayonnement cosmique en avion

Orly, 7 juin 2013. Dans l’avion qui doit m’emmener à Berlin, je m’interroge sur la dose de radiation que je vais recevoir… La radioactivité est un phénomène naturel. Mais saviez-vous qu’un voyage en avion vous expose à une radioactivité plus élevée que la normale ?

 La radioactivité des rayons cosmiques

La terre reçoit en permanence un rayonnement ionisant issu du cosmos, donc une radioactivité naturelle. À chaque seconde, c’est une pluie de minuscules particules qui bombarde la planète à une vitesse proche de celle de la lumière. Le rayonnement cosmique est principalement composé de particules provenant de la galaxie et, de manière aléatoire, du soleil. Ces petits grains de matière ultra-rapides naissent en effet de l’onde de choc produite par l’explosion des supernovae, étoiles massives en fin de vie. Les éruptions liées à l’activité solaire qui suit un cycle de 11 ans libèrent également des particules de manière sporadique. Elles s’ajoutent à celles qui émanent des rayons cosmiques d’origine galactique.

Heureusement, le rayonnement cosmique est en grande partie dévié par une double protection : le champ magnétique terrestre et les couches d’air de l’atmosphère sauf au niveau des pôles.

Les facteurs d’exposition à la radioactivité des rayons cosmiques

L’exposition au rayonnement cosmique en avion, et donc à cette radioactivité naturelle dépend de plusieurs éléments : l’altitude, la latitude ainsi que la durée du vol.

Plus l’on s’élève en altitude, plus la couche protectrice de l’atmosphère se réduit et plus on est exposé aux rayons cosmiques. À 10 000 mètres d’altitude, l’altitude moyenne d’un avion de ligne, le rayonnement cosmique est 100 à 300 fois plus élevé qu’au niveau de la mer… Si vous voyagez en Concorde qui, lui, vole à 18 000 mètres, vous recevrez une dose de radiation deux fois plus importante qu’à bord d’un avion classique. Elle double en effet à 1 500 mètres d’altitude. Les habitants de l’Himalaya ou des Andes qui vivent à 3 000 mètres d’altitude sont donc naturellement quatre fois plus exposés qu’un Parisien ou un Londonien…

La latitude joue aussi un rôle important. Les particules des rayons cosmiques étant chargées électriquement, elles sont déviées par le champ magnétique terrestre et atteignent les pôles. Pour cette raison, ces zones sont plus soumises au rayonnement cosmique que celles localisées au niveau de l’Équateur. On sera donc davantage exposé si la route empruntée par l’avion passe à proximité des pôles.

Enfin, la dose de rayons cosmiques reçue augmente avec la durée d’exposition, c’est-à-dire le temps passé dans l’avion. Pour information, le passager d’un vol Londres New York recevra une dose de 0,032 mSv, ce qui correspond à une radiographie dentaire panoramique. Si ces doses restent négligeables, la vigilance s’impose pour les voyageurs réguliers ainsi que le personnel navigant. La réglementation européenne oblige d’ailleurs les compagnies aériennes à surveiller l’exposition au rayonnement cosmique de leur équipage grâce au S.I.E.V.E.R.T. (Système Informatisé d’Évaluation par Vol de l’Exposition au Rayonnement cosmique dans les Transports aériens).

Vous pouvez d’ailleurs utiliser ce système pour estimer la dose de rayonnement cosmique reçue lors d’un vol : http://www.sievert-system.org/WebMasters/fr/evaluation.html

À lire aussi :

L’aluminium, un métal qui ne vous veut pas de bien

Ondes scalaires, la symphonie de l’Univers

 

One Response to “L’exposition à la radioactivité augmente en avion !”

  1. audrey dit :

    Ouah, ça fait un peu peur tout ça. Enfin, comme dit ma grand-mère, on mourra tous d’un arrêt du cœur! ^^ .
    Finalement, pour les petits trajets, mieux vaut prendre le train! Au ras des pâquerettes, on est moins exposés aux rayonnements, hihi.
    Bon, de toute façon, j’aime pas l’avion! Et puis, je risque plus de rayonnement de malade maintenant que le Concorde est une pièce du musée de l’air et de l’espace au Bourget, près de . Celui-là, on peut y monter sans risque! ^^

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Leave a Reply

*