09 SepEn bonne santé grâce à l’équilibre acido-basique

Equilibre acido-basique

Équilibre acido-basique

Il est désormais admis que l’alimentation et, plus largement, les habitudes de vie exercent une influence non négligeable sur la santé. Le mode de vie moderne, par exemple, malmène l’équilibre acido-basique en engendrant un excès d’acidité responsable de bon nombre de maladies. Comment alors y remédier ?

L’équilibre acido-basique : qu’est-ce que c’est ?

Cette notion connue des naturopathes témoigne du processus vital de recherche d’équilibre appelé homéostasie. Concrètement, le corps humain a besoin de maintenir un équilibre entre les acides et les bases au niveau intracellulaire pour fonctionner correctement. Attention : l’acidité dont il est ici question n’a rien à voir avec le goût acide d’un aliment mais avec la réaction que produit sa dégradation dans l’organisme…

Heureusement, le corps humain possède une capacité à corriger les petits déséquilibres de pH (potentiel hydrogène). Sauf que le mode de vie moderne creuse ces écarts : sédentarité, stress, manque de sommeil, consommation de produits raffinés… sont autant d’éléments qui favorisent l’acidification de l’organisme.

Comment s’acidifie l’organisme ?

Pour information, l’équilibre acido-basique peut être altéré par :

  • une consommation trop importante d’aliments acidifiants
  • une faible consommation d’aliments alcalinisants
  • des excès alimentaires
  • de mauvaises habitudes de vie : stress, surmenage, manque de sommeil, manque ou excès d’exercice physique, pensées négatives…

Aliments acidifiants : protéines animales, légumes secs, céréales, pâtes, riz, sucre, café, thé, chocolat, alcool, vin, huiles raffinées, noix, noisettes, cacahouètes, soda, sel

Aliments alcalinisants : légumes, fruits mûrs, amandes, pommes de terre, châtaignes, lait, yaourts, soja, maïs, herbes aromatiques vertes, huiles première pression à froid, épices, vinaigre

Aliments quasiment neutres : céréales complètes, beurre frais, sucre intégral (« rapadura »), huile d’olive

Quand l’organisme n’arrive plus à effectuer correctement son travail d’élimination des acides, ces derniers se déposent dans les articulations, les muscles… Résultat : à terme, il s’encrasse !

Les maladies liées à une perte de l’équilibre acido-basique

Or, il se trouve que la plupart des maladies sont liées à une hyperacidité du corps humain ! En effet, le déséquilibre se manifeste par une irritation du milieu interne.

À titre d’exemple, un excès d’acidité dans l’organisme peut causer :

  • des maladies osseuses ou articulaires : ostéoporose, rhumatismes, arthrite, polyarthrite, arthrose, crises de goutte…
  • des problèmes de peau : eczéma, acné, herpès, aphtes…
  • des calculs rénaux
  • des crampes
  • une baisse du système immunitaire
  • un manque permanent d’énergie, des difficultés à récupérer
  • de la frilosité
  • de la nervosité, de l’irritabilité, une tendance à la dépression
  • des brûlures urinaires, des brûlures d’estomac
  • de l’hypertension
  • des problèmes dentaires
  • des allergies
  • des rhumes, otites, sinusites et bronchites chroniques.

Comment rétablir l’équilibre acido-basique ?

Restaurer l’équilibre acido-basique implique :

  • de réduire sa consommation d’aliments acidifiants
  • d’augmenter sa consommation d’aliments alcalinisants (en mangeant par exemple des légumes à tous les repas…)
  • d’adopter une saine hygiène de vie : veiller à dormir suffisamment, faire régulièrement de l’exercice physique, se ménager, méditer…

À lire aussi :

Les dangers du lait de vache et des produits laitiers

 

One Response to “En bonne santé grâce à l’équilibre acido-basique”

  1. SIGAUD A.M. dit :

    Article intéressant et bien rédigé. Par contre, je ne conseillerai pas le lait qui doit être réservé aux nourrissons (lait maternel) et qui peut provoquer d’autres désagréments (prob. ORL …).

    Je préciserai qu’un aliment acide n’est pas forcément acidifiant : ex. le citron

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Leave a Reply

*